MENU

Cinq choses à retenir du feu d’artifice offensif de dimanche

 

par Robert Murray/Ligue de l’Ouest

Le Titan d’Acadie-Bathurst a maintenu son invincibilité (2-0) suite à sa victoire de 8-6 sur les Pats de Regina dimanche. Cette rencontre a été marquée par six buts en troisième période. Voici cinq choses à retenir du feu d’artifice offensif de dimanche.

1. Les huit buts inscrits par le Titan d’Acadie-Bathurst ont été impressionnants, mais c’était un but de moins que le record dans un face à face entre les équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec et la Ligue de l’Ouest. Le plus haut total de buts dans un match opposant des formations de la LHJMQ et de la Ligue de l’Ouest au tournoi de la Coupe Memorial Mastercard remonte à il y a 22 ans en demi-finale du tournoi de 1986 quand les Olympiques de Hull ont vaincu les Blazers de Kamloops 9 à 3. À l’inverse, le plus grand nombre de buts marqués par une équipe de la Ligue de l’Ouest contre une équipe de la LHJMQ s’est produit en 1976 quand les Bruins de New Westminster ont vaincu les Remparts de Québec 10 à 3.

Dans les deux cas toutefois, ce sont des équipes de la Ligue de l’Ontario, notamment Hamilton en 1976 et Guelph en 1986 qui ont conclu la compétition avec le trophée national au bout des bras. On peut donc en retenir que les explosions offensives n’ont pas été tant bénéfique pour les représentants des deux ligues impliquées dans ces feux d’artifices.

2. Il n’y a rien comme de remporter ses deux premiers matchs au tournoi de la Coupe Memorial Mastercard pour améliorer ses probabilités de remporter la compétition lors du deuxième dimanche du tournoi. Depuis 2001, le fait d’armes a été réalisé 16 fois et cette équipe a été championne 12 fois. Les quatre équipes qui n’ont pas réussi le coup sont les Otters d’Érié de 2017, le Storm de Guelph de 2014, les Rockets de Kelowna de 2009 et les Wildcats de Moncton de 2006, qui se sont quand même retrouvés en finale de championnat.

De ces quatre équipes qui ont démarré le tournoi avec deux victoires, mais sans l’emporter, Moncton et Érié ont dû atteindre la finale en passant par la demi-finale. Les deux autres équipes ont conclu le tournoi à la ronde en tête du groupe et ont accédé directement à la finale du tournoi.

Une victoire mardi par le Titan contre les Bulldogs de Hamilton leur procurerait une fiche de 3-0, ouvrant ainsi porte à ce qu’il devienne la quatrième équipe consécutive à être invaincue dans le tournoi à la ronde puis à remporter le titre, dans les traces des Generals d’Oshawa de 2015, les Knights de London de 2016 et les Spitfires de Windsor de 2017.

3. Les dépisteurs et les partisans ont eu droit à une prestation de quatre points du défenseur du Titan et grand espoir du Repêchage de la LNH en 2018, Noah Dobson du Titan, qui a amassé deux buts et deux passes dans la victoire. Le défenseur des Otters d’Érié Darren Raddysh est le dernier défenseur à avoir amassé quatre points dans un match de la Coupe Memorial Mastercard, réalisant le fait d’armes au tournoi de l’an dernier à Windsor en Ontario.

Parlant de Dobson et des célébrations du siècle d’histoire de la Coupe Memorial Mastercard, son but de première période dans le match de dimanche était le premier au tournoi marqué par un défenseur né le 1er janvier 2000 ou après. Le premier but par un attaquant né au 21e siècle est survenu en 2017 et a été l’œuvre d’un autre joueur de la LHJMQ, soit l’avant Joe Veleno des Sea Dogs de Saint John.

Nous allons garder un œil ouvert pour vous aviser du premier gardien né en 2000 ou après à marquer au tournoi.

4. Les Pats de Regina ont subi la défaite malgré six buts marqués, notamment grâce àaun effort de quatre points du capitaine et espoir des Ducks d’Anaheim Sam Steel.

Cette prestation a égalé celle des attaquants Nicolas Petan et Ty Rattie des Winterhawks de Portland pour le plus grand nombre des points amassés dans une défaite au tournoi, soit un but et trois passes, en finale du tournoi de 2013, un revers de 6-4 aux mains des Mooseheads de Halifax.

5. Les gardiens vont probablement regarder ailleurs à la mention de ce dernier point puisqu’après les trois premiers matchs du tournoi de la Coupe Memorial Mastercard 2018, pas moins de 26 buts ont été marqués, pour une moyenne de 8,67 buts par match.

C’est encore deux gros buts de moins que la moyenne du tournoi de 1983, l’année où le record a été établi avec 86 buts, soit une moyenne de 10,75 buts par match. Les champions cette année-là ont été les Winterhawks de Portland qui comptaient notamment sur Ray Ferraro, Cam Neely, Jim Playfair, John Kordic, Ken Yaremchuk, Randy Heath et Alfie Turcotte au sein d’une formation plutôt bien nantie à l’attaque.

Tenant compte de toute la production offensive en action chaque édition du tournoi, le total de buts marqués après trois matchs cette année est le plus important depuis 1990 où 34 buts ont été marqués après trois matchs.

plus de nouvelles
Les Rockets de Kelowna accueilleront l’édition 2020 de la Coupe Memorial présentée par Kia
Il y a 2 mois
La LCH accueille Kia Canada comme nouveau partenaire qui propulsera le passe-temps national des Canadiens
Il y a 2 mois
3:49
Le 100e championnat historique de la Coupe Memorial Mastercard
Il y a 6 mois
Le Titan défile avec la Coupe Memorial dans les rues de Bathurst
Il y a 6 mois
Cinq choses à retenir de la soirée historique d’Acadie-Bathurst
Il y a 6 mois
3:17
Après-match – La Grande Finale - Titan d'Acadie-Bathurst 2
Il y a 7 mois