MENU

Remontée victorieuse du Storm de Guelph au sommet de la Ligue de l’Ontario

 

Guelph (Ontario), ON – Le thème a été récurrent au cours de la folle épopée du Storm de Guelph en séries et l’équipe en a encore fait l’illustration à l’occasion de son match de dimanche dernier, sixième rencontre de la finale de championnat de la Ligue de l’Ontario. En déficit de 2-0 après une période de jeu, les joueurs du Storm ont affiché leur résilience en marquant cinq buts en deuxième période, en route vers un gain de 8-3 qui leur a valu d’être couronnés champions du circuit ontarien.

Le Storm a ainsi pu faire fi d’un déficit de 2-0 dans la série – son troisième déficit du genre ce printemps! — pour s’imposer en six matchs devant les 67’s d’Ottawa et soulever la Coupe J. Ross Robertson pour la quatrième fois dans l’histoire de l’équipe.

Le capitaine et joueur de quatrième année Isaac Ratcliffe (avec ses 14e et 15e filets) et l’espoir des Oilers d’Edmonton Dmitri Samorukov (ses neuvième et 10e) ont tous deux inscrit deux buts et ajouté deux aides alors que le Storm a marqué trois buts en six avantages numériques et dominé les 67’s 39-26 au chapitre des tirs pour ainsi décrocher un quatrième gain de suite. Les 28 points de Samorukov (10-18-28) représentent le total le plus élevé par un défenseur dans les séries de la Ligue de l’Ontario depuis que Ryan Ellis en a amassé 33 (3-30-33) en 2010 avec Windsor.

« Tous mes souvenirs des quatre dernières années, en remontant jusqu’à la première chose que j’ai vécue à Guelph, me reviennent à l’esprit en ce moment, a indiqué Ratcliffe sur la glace après le match. Tout le travail que nous avons fait, tout ce que nous avons accompli cette saison… La résilience que cette équipe affiche est incroyable, je n’ai jamais rien vu de tel auparavant. Je n’ai jamais joué pour une équipe qui possède autant de talent, autant de classe et autant de caractère. Je suis tellement content en ce moment, mais ce n’est pas fini. »

« J’ai trouvé que nous étions un peu nerveux et nous avons vécu un peu d’adversité au début », a noté l’entraîneur-chef du Storm George Burnett, qui avait aussi aidé le Storm à décrocher le premier championnat de son histoire en 1998. « Nous avons eu quelques coups de chance, nous avons marqué pas mal de buts, nous avons joué comme nous sommes en mesure de le faire en deuxième période. Ils ont eu des occasions, ce n’était pas vraiment un match de 8-3, mais on va le prendre. »

Le revirement a commencé lentement pour le Storm alors que le défenseur d’Ottawa Noel Hoefenmayer (avec son huitième) a battu le gardien Anthony Popovich sur un long tir d’au-delà de la ligne bleue après seulement 2:59 de jeu.

Kody Clark (son cinquième) a permis à Ottawa de profiter de son premier jeu de puissance, un peu avant la mi-période, quand il a sauté sur le retour à 8:30. Les mentions d’aide sont allées à Kevin Bahl et Graeme Clarke.

Le Storm a eu ses occasions au cours d’une première période où le jeu a été ouvert, alors que les deux équipes ont menacé le filet adverse et décoché un total de 25 tirs au but à elles deux.

Guelph s’est inscrit au tableau alors que les dernières petites flaques d’eau sur la glace avaient à peine eu le temps de geler en début de deuxième période. L’arrière Dmitri Samorukov a marqué le premier de ses deux buts de la journée à l’aide d’un boulet dirigé au travers la circulation lourde pendant une supériorité numérique.

Ratcliffe a créé l’égalité après qu’Anthony Popovich eut privé Lucas Chiodo d’un but sur une chance de marquer de catégorie A. MacKenzie Entwistle a remporté une bataille pour la rondelle le long de la bande, ce qui a mené à une occasion de tir pour Ratcliffe, qui n’a pas raté sa chance à 7:46.

L’espoir des Flyers de Philadelphie a fait mouche de nouveau sept minutes plus tard, cette fois quand il a reçu la passe-tir de Nick Suzuki et l’a redirigée derrière le gardien d’Ottawa Cédrick Andrée pour donner une avance de 3-2 à Guelph.

Cedric Ralph (son quatrième) et Suzuki (son 16e) n’ont pas tardé à trouver le fond du filet à leur tour, donnant au Storm trois buts en l’espace de 1:14 pour se retrouver soudainement en avance 5-2. Ralph a profité d’une mêlée devant le filet pour battre Andrée, tandis que Suzuki s’est posté dans l’enclave pour aller déposer dans la cage une passe de Ratcliffe provenant de l’arrière du filet.

Ottawa a su profiter d’une supériorité numérique à cinq contre trois pour réduire l’écart à deux filets après 40 minutes de jeu, alors que Sasha Chmelevski (son 12e) a permis aux 67’s de terminer sur une note positive ce qui s’est avéré être une misérable deuxième période pour eux. L’espoir des Sharks de San Jose a marqué au moment où il restait 1:08 à jouer, et Guelph menait 5-3 au chapitre des buts après deux périodes, après avoir eu le dessus 18-6 sur Ottawa pour les tirs durant le deuxième engagement.

Le Storm a mis le match hors de portée en troisième, inscrivant trois buts sur neuf tirs alors que Samorukov y est allé d’un autre boulet dans la circulation lourde, pour ensuite voir Domenico Commisso (4e) et Keegan Stevenson (3) compléter le pointage.

Guelph a marqué huit buts, son total le plus élevé des présentes séries, pour ainsi mettre la main sur un titre en 2019 qui est venu s’ajouter à ceux de 1998, 2004 et 2014. L’équipe a effacé trois déficits de 2-0 dans une série ce printemps pour ainsi venir de l’arrière et éliminer London, Saginaw et Ottawa, en plus de remporter un nombre record de sept matchs où les joueurs de Burnett faisaient face à l’élimination.

« Faire face comme ça à sept matchs où l’équipe aurait pu être éliminée, ça montre à quel point c’est un groupe spécial, a dit Burnett de l’exploit réalisé par les siens. Ils n’ont jamais perdu leur calme et leur concentration, et on voit le résultat que ç’a donné. C’est un formidable groupe de jeunes et ce n’est pas encore fini. »

L’espoir des Canadiens de Montréal Nick Suzuki a décroché le prix Wayne Gretzky ’99’ à titre de joueur le plus utile à son équipe dans les séries de la Ligue de l’Ontario, alors qu’il a été le meilleur marqueur des séries en vertu d’une production de 42 points (16-26-42) en 24 matchs, un nouveau record d’équipe du Storm.

Le Storm est devenu le premier champion ontarien depuis l’Attack d’Owen Sound en 2011 à effacer un déficit de 2-0 pour ensuite remporter la Série de championnat Rogers de la Ligue de l’Ontario. Guelph est par ailleurs la première équipe championne depuis le Storm de Guelph de 2004 à remporter deux septièmes matchs différents en route vers le titre.

Les 67’s d’Ottawa, champions de l’Association Est, ont quand même eu une saison remarquable, alors qu’ils ont établi un record des séries de la Ligue de l’Ontario en signant 14 victoires de suite avant d’en perdre quatre d’affilée en conclusion de la Série de championnat Rogers de la Ligue de l’Ontario. Les 67’s, récipiendaires du trophée du Hamilton Spectator, ont profité de la belle prestation du vétéran attaquant Sasha Chmelevski (12-19–31), leur meilleur marqueur dans les séries, et de l’ailier de 20 ans Tye Felhaber (17-11–28), le meneur des séries du circuit ontarien au chapitre des buts avec 17.

Le Storm s’est ainsi qualifié pour le tournoi de la Coupe Memorial 2019 présentée par Kia, qui se mettra en branle le vendredi 17 mai à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le Storm en sera à sa sixième participation à ce tournoi, et sera en quête de son premier championnat.

plus de nouvelles
PHOTOS: Storm élimine les Raiders
Il y a 6 heures
PHOTOS: Les buts en retard donnent la victoire aux Huskies
Il y a 6 heures
Suzuki et Ratcliffe du Storm se paient l’élimination des Raiders
Il y a 6 heures
Victoire de Guelph! Analyse de TVA Sports
Il y a 7 heures
Alex Tanguay rencontre les médias à Halifax
Il y a 15 heures
Les Huskies s’échappent en troisième et battent les Raiders 6-3
Il y a 1 jour