MENU

Retour vers le futur: la saison féérie des Raiders rappelle les jours de gloire

Lucas Chudleigh/Apollo Multimedia

 

Ce qui est ancien est à nouveau neuf pour les Raiders de Prince Albert.

Dans la petite ville d’environ 36 000 âmes du nord de la Saskatchewan, les citoyens portent la vision romantique des Raiders près de leur cœur.

Les Raiders sont l’équipe de Mike Modano et de Dave Manson. Ils forment une équipe axée sur la vitesse et le talent, auxquels s’ajoute une ténacité incroyable.

Grâce à ces ingrédients, les Raiders, fondés en 1971, ont bâti une dynastie dans les rangs juniors A en remportant les titres nationaux de 1977, 1979, 1981 et 1982.

À la suite du championnat de 1982, les Raiders ont fait le saut dans la Ligue de l’Ouest. À seulement leur troisième saison comme club de hockey junior majeur en 1984-1985, ils ont dominé le classement du circuit avec un bilan de 58 victoires, 11 défaites et 3 matchs nuls, avant de décrocher le championnat de la Ligue de l’Ouest, puis la Coupe Memorial. Plusieurs joueurs des Raiders ont aussi joué pour l’équipe canadienne championne de la médaille d’or cette même année au Championnat du monde de hockey junior de l’IIHF.

Depuis ce temps, les Raiders ont connu de nombreuses bonnes saisons en se qualifiant pour les demi-finales de la Ligue de l’Ouest à sept occasions, bien qu’une place en finale se soit toujours avérée inatteignable.

Après avoir atteint la finale de l’Association Est en 2005, les Raiders ont traversé une période de 13 ans où ils ont raté les séries éliminatoires sept fois et ont perdu au premier tour six fois.

Au cours de la saison 2014-2015, Marc Habscheid s’est joint aux Raiders à titre d’entraîneur-chef. Curtis Hunt, un défenseur de l’équipe gagnante de la Coupe Memorial de 1985, a pris en charge l’équipe en tant que directeur général avant le début de la saison 2015-2016.

Ils ont travaillé sur un plan majeur pour reconstruire les Raiders par le repêchage et ils ont fait des acquisitions intelligentes sur le marché des transactions. Le travail acharné a abouti à une campagne 2018-2019 qui reflète la version romancée du passé de l’équipe.

Les Raiders ont dominé le classement de la Ligue de l’Ouest en saison régulière avec une fiche de 54-10-2-2 et ils se sont maintenus au deuxième rang du classement final Kia du Top 10 de la LCH. En séries éliminatoires, ils ont accédé à la finale de la Ligue de l’Ouest pour la première fois depuis cette campagne chérie de 1985.

Habscheid a dit que la plus grande tâche pour les entraîneurs était de guider les joueurs à travers les défis pour se retrouver au sommet.

« C’est la première année qu’ils ont du succès, a dit Habscheid. De les voir gérer cela, cette nouveauté, la nouvelle expérience que cela apporte fut beaucoup de plaisir. Vous essayez d’être un mentor et de les aider à comprendre comment gérer cela. »

Les deux plus grandes vedettes montantes chez les Raiders sont l’ailier droit Brett Leason, qui a eu 20 ans à la fin avril, et le vétéran gardien Ian Scott, qui a signé un premier contrat dans la LNH avec les Maple Leafs de Toronto. Les deux se sont retrouvés dans l’alignement de l’équipe canadienne au Championnat du monde junior.

Maintenant à sa deuxième saison à Prince Albert, après avoir été acquis des Americans de Tri-City, Leason a dominé les Raiders en saison régulière en marquant 36 buts et 53 passes, une production assortie d’un différentiel de plus-55. Leason est reconnaissant que les entraîneurs l’aient rapidement placé dans des rôles offensifs. Cette saison, il a aimé jouer au sein d’un trio avec Sean Montgomery et Aliaksei, évoluant à l’aile gauche.

« C’est vraiment bien, a dit Leason. Mes partenaires de trios travaillent dur. Nous avons une chimie ensemble et obtenons simplement beaucoup d’occasions. C’est tout ce qui compte. »

Scott a joué dans 49 matchs de saison régulière, enregistrant une fiche 38-8-3, une moyenne de buts alloués de 1,83, un pourcentage d’arrêt de .932 et un record d’équipe de neuf jeux blancs. Il a aussi marqué un but et obtenu deux passes. Le bloqueur de rondelles a dit qu’il a parcouru un long chemin avec l’équipe depuis qu’il a rejoint à elle en tant que recrue à l’âge de 16 ans.

« Je crois que c’est plutôt fou, a dit Scott. Les dernières saisons n’ont probablement pas été les plus fortes. En arrivant cette saison, je crois que cela ouvre les yeux sur beaucoup de choses personnelles sur lesquelles j’ai travaillé. Je crois qu’il s’agit simplement de confiance cette saison, que cela a été la grande clé pour moi, et que je continue à rouler avec elle. »

Les Raiders ont été l’équipe qui a marqué le plus de buts (307) dans la Ligue de l’Ouest en saison régulière avec ils possèdent une grande profondeur à l’avant. Le vétéran joueur de centre Noah Gregor, qui a signé un contrat avec les Sharks de San Jose, a été deuxième marqueur de l’équipe avec 43 buts et 45 passes. L’ailier gauche Cole Fonstad, qui a été réclamé par les Canadiens de Montréal a de son côté a été le troisième marqueur avec 29 buts et 44 passes pour un total de 73 points.

Protas, qui est à sa saison recrue, a marqué autant de buts (11) dans les trois premières rondes éliminatoires qu’il ne l’a fait en saison régulière.

Parker Kelly, qui a signé avec les Sénateurs d’Ottawa, est l’attaquant de puissance classique des Raiders. Il a inscrit 35 buts et 32 passes pour accompagner les grosses mises en échec qu’il a distribuées en cours de campagne.

« Habituellement, j’en réussis une bonne une fois par match, raconte Kelly. Je crois que c’est juste quelque chose que j’ai toujours eu. Je dois simplement utiliser cela à mon avantage et l’utiliser contre l’autre équipe. Évidemment, c’est quelque chose que je dois faire chaque match. Cela m’aide en quelques sortes à me mettre dans le match, et je crois que ça aide à créer des chances pour mes coéquipiers et moi-même. »

Les Raiders ont été avares défensivement, accordant le deuxième plus petit total de buts (156) de la Ligue de l’Ouest. Pour appuyer leur gardien étoile Scott, les Raiders ont bâti une solide brigade défensive avec le capitaine Brayden Pachal, Zack Hayes, Max Martin, Sergei Sapego, Jeremy Masella et Kaiden Guhle.

À 16 ans, Guhle est le plus jeune du groupe, alors que tous les autres membres de l’équipe en sont à leur saison de 19 ans.

Pachal (plus-76) et Hayes (plus-71) jouent contre les meilleurs trios des équipes adverses sur une base régulière, mais leur différentiel ne s’en ressent pas trop. Pachal a dominé tous les défenseurs des Raiders avec 51 points (15-36-51), en plus de terminer la saison avec 113 minutes de pénalité. Le joueur originaire d’Estevan en Saskatchewan est le parfait exemple de porte-couleurs des Raiders jouant à la fois avec habileté et robustesse. Il est conscient de ce que la saison magique de son équipe a représenté pour les partisans.

« Évidemment, le petit marché de Prince Albert n’a pas connu d’équipe comme celle-ci depuis un long moment, concède Pachal. C’est agréable d’être de retour dans la conversation. La ville bourdonne tout le temps. Le Hauser est un aréna plaisant pour notre équipe et difficile pour nos adversaires.  Vous avez des frissons quand vous sautez sur la glace et les spectateurs sont si bruyants. Chaque mise en échec, chaque but, chaque pénalité, tout, c’est vraiment très bruyant. »

Au final, Habscheid a dit que son club veut aller jusqu’au bout et remporter la Coupe Memorial en guise de remerciement pour les partisans. Les Raiders ont affiché en moyenne une foule de 2615 spectateurs au centre Art Hauser de 2580 sièges et ils ont accueilli jusqu’à 3289 personnes pour la plupart de leurs matchs des séries éliminatoires dans la Ligue de l’Ouest. En séries, les partisans se tenaient souvent sur des caisses de lait dans les dernières rangées de la foule afin de voir l’action sur la patinoire.

« Nous apprécions vraiment cela, raconte Habscheid. Surtout à ce jour et à cette époque, les gens suivent tous les sports et l’argent dépensé en divertissement est difficile à obtenir. Nous apprécions les gens qui viennent à l’aréna et le font avec nous. Nous sommes un plus petit club et d’obtenir ce genre de soutien aide non seulement le club tel quel, mais plus important encore nos joueurs. C’est génial de voir les gens venir et apprécier le travail des jeunes comme ils le font et cela les aide certainement sur la glace. »

Darren Steinke est un journaliste sportif/photographe indépendant maintenant installé à Saskatoon, après des années passées à couvrir les activités de Prince Albert et de Medicine Hat dans la Ligue de l’Ouest.

plus de nouvelles
20 000 $ amassés à l’encan des chandails commémoratifs des Mooseheads
Il y a 1 mois
PHOTOS: Les Huskies célèbrent avec un défilé de championnat
Il y a 2 mois
Une saison mémorable : Les Huskies concluent un parcours historique avec une première Coupe Memorial
Il y a 2 mois
Lauréats et étoiles de la Coupe Memorial 2019 présentée par Kia
Il y a 2 mois
PHOTOS: Les Huskies remportent la première coupe Memorial
Il y a 2 mois
Les Huskies de Rouyn-Noranda sont les champions de la Coupe Memorial 2019 présentée par Kia
Il y a 2 mois